FORMATION ODC : 8 sessions de formation en présentiel pour notre région.

Si l’épidémie de Covid-19 a perturbé bon nombre d’événements, d’habitudes et de réflexes, il n’a pas pour autant annihilé la détermination des équipes du Comité Régional à continuer d’avancer. A cette image, et en préparation de la reprise des compétitions malgré les nombreuses incertitudes actuelles, la commission de saut d’obstacles régionale a tenu à maintenir la formation de ses juges et commissaires au paddock en présentiel pour une meilleure efficacité. Nouvelle organisation, aménagements logistiques, tout a été repensé pour permettre d’offrir la meilleure formation à ceux qui jugeront nos épreuves dans les prochains mois, sans mettre en danger leur santé ou celle de leurs proches.



Rencontrés lors d’une journée de formation au Parc du cheval de Chazey-sur-Ain, Geoffroy de Thoisy et Sharon de Pindray, co-animateurs et directeurs de cours FFE, expliquent :

« Nous avons deux formations prévues aujourd’hui. Une pour les juges club et candidats nationaux et l’autre pour les juges de niveau national et les candidats nationaux élite.

Chaque juge et commissaire au paddock a l’obligation de suivre tous les 2 ans au moins, ce type de formation pour aborder les évolutions du règlement. Ces rendez-vous sont aussi pour nous l’occasion de partager nos expériences. Certains soucis rencontrés en concours par les uns ou les autres peuvent nous permettre d’échanger et d’apprendre de l’expérience de chacun. C’est pourquoi, malgré le contexte, la commission de saut d’obstacles du CREARA a tenu à maintenir les formations en présentiel. Pour nous c’est important car cela permet un meilleur échange et une prise de parole de chacun. », affirme Geoffroy de Thoisy, juge National Elite, co-animateur de cette session.



« Le contexte sanitaire n’est pas occulté pour autant. Bien au contraire ! Nous avons exceptionnellement mis en place 8 sessions de formation dans la région, animées aussi par Jacques Moulard, Thierry Blanc et Joëlle Rousselet (tous Directeurs de cours FFE ), un premier week-end les 20 et 21 février, puis de nouveau deux sessions aujourd’hui à Chazey et deux sessions à Vichy Hippodrome. Demain, la dernière session aura lieu à Grenoble. Cela permet de réunir de petits groupes dans des espaces de réunion sélectionnés pour permettre le respect des distances physiques recommandées. Bien sûr, le port du masque et les gestes barrières sont rappelés à chaque groupe.», complète Sharon de Pindray, commissaire au paddock national élite, et steward FEI.


« Pour pouvoir animer ces formations, nous avons suivi une formation auprès de la FFE et grâce à l’outil Campus qui est très utile pour nous former et ouvert également aux participants » confie également Geoffroy de Thoisy, reconnaissant des moyens mis en place pour la formation de officiels de compétition.« Une centaine de stagiaires juges et commissaires ont ainsi pu être formés en présentiel mais dans le respect des règles sanitaires en vigueur et si cela a nécessité une nouvelle logistique assez importante, nous sommes ravis d’avoir pu réaliser ces formations. »



« Je tiens particulièrement à remercier mes collègues juges et commissaires au paddock de m’avoir épaulé dans cette mission fédérale, qui doit avoir une place importante dans le cursus des officiels de compétition. Le présentiel permet notamment d’aborder des thématiques plus spécifiques liées à la compétition comme la gestion des conflits, le bien-être du Cheval, l’éthique sportive et tout simplement : Renforcer la cohésion dans les équipes en charge de la réussite de l’événement sportif. », concluait Thierry Blanc, responsable de la commission CSO de la région.