top of page

ÉNERGIE & ENVIRONNEMENT : VALORISEZ VOTRE FUMIER

Dernière mise à jour : 3 mars 2023



VALORISER SON FUMIER : QUELLES POSSIBILITES ET QUELS DISPOSITIFS ?

On estime à entre 5 et 14 tonnes par cheval et par an - hors chevaux en pâture - le volume de fumier produit dans un centre équestre. Cela dépend des conditions et de la durée d’hébergement, du type de litière, de la fréquence de curage. Le centre équestre, amené à gérer plusieurs centaines de tonnes de fumier par an, est soumis à des contraintes réglementaires de stockage, de nécessité d’enlèvement régulier. Pensez aussi aux opportunités de valorisation à proximité !


Certains centres payent pour le faire enlever, d’autres le vendent à des structures professionnelles, et la plupart encore traitent de gré à gré avec des agriculteurs, pour la récupération gratuite en échange de fourrage par exemple, mais sans réelle pérennité ou garantie de service. Ceci est d’autant plus difficile et onéreux quand le centre se trouve dans une zone urbaine, où les partenaires et sites agricoles sont plus éloignés.


La plateforme VAL FUMIER, déployée en Auvergne-Rhône-Alpes en 2022 par l’IFCE et les Chambres d’Agriculture permet de donner de la visibilité aux centres équestres souhaitant proposer leur fumier aux valorisateurs – agriculteurs, centres de méthanisation, et partager avec ceux-ci le potentiel énergétique et calorique accessible, et ainsi le valoriser durablement.


Elle permet également d’accéder à bon nombre d’informations techniques sur les différentes solutions de valorisation, que sont le retour au sol avec ou sans compostage, ou encore la méthanisation.


En voici un aperçu – dossier construit avec l’IFCE et la Chambre d’Agriculture :

Le retour au sol, avec ou sans compostage est le moyen le plus connu et utilisé de valorisation du fumier. Il permet aux agriculteurs de disposer soit en usage direct, soit recomposé avec d’autres ingrédients d’un engrais naturel aux qualités reconnues pour leurs cultures. Il est donc largement recherché et peut faire l’objet d’une accord d’enlèvement régulier, entre les agriculteurs et les centres.


La Combustion permet par principe de brûler les résidus des activités agricoles et récupérer de la chaleur utilisable soit dans les installations du centre ou auprès du voisinage. Cependant aujourd’hui il n’est toujours pas possible de la mettre en œuvre en France pour le fumier équin car celui-ci est considéré comme un déchet. Des études sont en cours pour adapter les futures réglementations.


La Méthanisation est enfin l’un des potentiels les plus intéressants, permettant de produire de l’énergie sous forme de biogaz injecté dans le réseau de gaz, ou production de chaleur.

De nombreuses structures de méthanisation existent déjà en Auvergne Rhône Alpes avec une large couverture territoriale, et peuvent mettre en place, sous conditions négociées la récupération et le traitement de votre fumier.

Découvrez la Cartographie des sites de méthanisation près de chez vous, d’après le site TerriStory – Agence Energie Environnement Auvergne Rhône Alpes.


Cependant, compte tenu des procédés industriels mis en œuvre pour la méthanisation, la qualité du fumier entrant est absolument essentielle. Il est donc en particulier nécessaire d’être vigilant sur les corps étrangers, ficelles, clous, plastiques, … qui pourraient se trouver dans le fumier à récupérer, et mettre en amont le tri nécessaire.

Rendez-vous sur la plateforme VAL FUMIER pour :

Tout savoir sur la valorisation du fumier Vous n'êtes pas totalement convaincus ?

Valoriser votre fumier, c’est à vous de jouer !

Comments


bottom of page